Sonate pour flûte en ré M, Leonardo Vinci (1690-1730)


Duo Pelléas

Cécile Maudire à la harpe

Florent Bontron à la flûte


Leonardo Vinci, compositeur Napolitain est né en 1690, fut le successeur d'Alessandro Scarlatti à la Chapelle Royale de Naples.


Il est à la tête de la nouvelle génération de compositeurs d'opera seria italiens. Il se différencie de son prédécesseur en simplifiant les mélodies et en introduisant davantage de récitatifs accompagnés, mettant plus en valeur le caractère émotionnel des sentiments musicaux ou des personnages.


Vinci meurt à l'âge de quarante ans, sans doute victime d'un chocolat empoisonné! Un de ses nombreux ennemis voulu probablement se venger du compositeur qui, homme à femmes et épris de jeu, avait fait sa maîtresse de l'une des femmes de sa famille...


Son écriture musicale est à la fois pleine de fraîcheur, de vivacité, d'invention et de grâce. Elle est très souvent mise au service de l'extraordinaire technique des castrats comme Farinelli. Un très bel extrait à écouter ICI , avec le Concerto Köln.


Dans notre extrait, l'allegro liggero de sa sonate pour flûte en ré majeur, nous retrouvons cette légèreté dans l'écriture. Souvent jouée à la flûte à bec et au clavecin, cette sonate sonne également magnifiquement à la flûte traversière et à la harpe.


Attention, notre compositeur n'a aucun lien avec le peintre et savant de la renaissance, Leonardo Da Vinci!


Vous pouvez écouter notre version de la sonate pour flûte en ré M, sur notre chaîne YouTube.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout